En essayant de retenir mes larmes, je vous raconte l’histoire des deux frères Hamid et Abdelkrim et leur maman Meryem. Cette histoire est parmi les plus tristes que j’ai jamais témoigné…

———————    Lieu:  Bidonville de Sidi slimane  – Ouest du Maroc     ———————

————————————————————-

—————— La baraque où la famille partage la vie avec deux autres familles ————————

————————————————————-

Hamid (25ans) et son frère Abdelkrim (29 ans) habitent avec leur mère Meryem qui a 55ans, la sœur de Meryem leur a permis temporairement une chambre dans une  petite baraque au bidonville de Sidi Slimane.

Plus de 6 personnes partagent avec eux cette baraque qui se compose de 3 chambres, une « cuisine » et…la toilette ? Non malheureusement la toilette n’existe pas entre ces murs qui se trouvent dans un état désastreux, à tel point qu’on peut voir la lumière du jours à travers fissures.

Les deux frères, depuis leur jeune age, sont paralysés et incapables de bouger de leurs places à cause d’une maladie qu’ils ignoraient le nom, d’après une ancienne ordonnance, c’est dû à un manque très fort au vitamine E…

Leur père les a quittés quand ils étaient des petits enfants, raconte Hamid, il a quitté leur maman et il a choisit de fonder une autre famille tout en oubliant l’existence de ses premiers enfants, il les a abandonné et refuse de leur donner l’argent et leurs documents d’identité pour se soigner, parce qu’il a peur de perdre l’accès à une mensualité qu’il reçoit du gouvernement pour l’handicap de ses fils, et c’est le détail qui rend la vie de cette famille encore plus difficile. Tout ce que le père espère d’après ce que Abdelkrim m’a raconté, est de laisser ses enfants pourissent…

————————————————————-

————————————————————-

————————————————————-

————————————————————-

A cause du choc, la mère se trouve victime d’une maladie mental, elle ne peut pas alors travailler, ni prendre bien soin de ses enfants, mais malgré la véritable misère qu’ils vivent,  Meryem garde toujours son beau sourire…

————————————————————-

 

La petite famille n’a aucune source financière pour vivre et pour se soigner. et l’état des frères s’aggrave avec le temps, ils sont condamnés à vivre dans cette chambre avec une maladie soignable, mais comment peut-on se soigner si on est paralysé ? Si on n’a même pas l’argent du transport aller-retour à l’hôpital ? Si on n’a personne qui peut nous aider ? Comment peut-on se soigner si on n’a même pas d’identité ?

————————————————————-

Je tiens à remercier l’association « Vents du changement – Kénitra » de m’avoir donner  l’occasion de témoigner cette histoire, et surtout son vice-président Redouan Ouaziz et Fatna Barakat.
Abdelkrim et Hamid ont besoin de renouveler toutes leurs pièces d’identités pour qu’il puissent être bien entretenu dans les hôpitaux, car sans papiers personne ne pourra s’occuper de leurs cas, surtout lorsqu’il s’agit des services publiques .
L’association cherche des personnes qui peuvent assurer les dossiers médicaux des deux frères, un endroit confortable où ils puissent habiter avec dignité et un petit projet rentable pour qu’ils puissent subvenir à leurs conditions et à leurs besoins quotidiens .

Pour plus d’informations, veuillez contacter Ouaziz Redouane (0668283397)  et Fatna Barakat (0661493449).

8 réponses

  1. abderrahim barka a dit:

    bonsoir chère sœur Imane
    Tout d’abord je vous remercie du travail que vous avez fais de cela j’ai besoin de vous parler d’un sujet qui peut changer la situation de ces gens la, je vous donne mon numéro: ********** et mon email : ********* j’ai besoin de votre avis à propos d’un projet.
    Encore je te félicite du grand travail que vous avez effectuée.
    cordialement abderrahim barka

  2. PhotoAyour a dit:

    Je suis vraiment touché par ce témoignage sur le sort de cette famille en détresse.
    J’aime la manière avec laquelle tu as abordé ce sujet photographiquement.
    Bon courage

  3. Zaitoun a dit:

    Bonjour ,merci de ce temoignage émouvant,pouvez vous me donner les coordonnées où je peux envoyer de l’aide à cette malheureuse famille.

    • Imane Tirich a dit:

      Merci à toi aussi pour ce commentaire, les cordonnées sont bien indiqués à la fin de l’article

  4. hamid a dit:

    je peux faire qq chose pour cette famille a l’instant je suis ailleurs en arabie saudite je vous promet de faire qq chose pour cette mesirable famille soi par aide personel soi par collection de gens genereux et je souhaite que dieu nous aide pour faire du bien, Merci de toutes tes effort tu es vraiment formidable bye

    • Imane Tirich a dit:

      Bonjour, est ce que vous pourrez m’envoyer votre numéro de téléphone ? les responsables de l’association vont vous contacter.

      Merci

  5. brams de france a dit:

    Je vois que oulad malek n’a pas changé c’est toujours la misère. J’ai bien fais de partir il y a bien longtemps, vers d’autres cieux, même si un peu mieux, mais c’est toujours mieux que le rien de sidi slimane qui dure, qui dure , qui dure…

  6. Afaf a dit:

    …لا حول ولا قوةإلا بالله